HISTOIRE

L'histoire de SAAB :

La société suédoise Svenska Aeroplan Aktie-Bolaget, plus connue sous l'acronyme de SAAB, a été créée en 1937 à l'initiative du gouvernement suédois avec l'aide de capitaux privés. SAAB est historiquement installé à Trollhättan (53 000 habitants - ville industrielle du sud de la Suède à 58° de latitude Nord). SAAB a été fondée dans le but de fabriquer des avions militaires en prévision d'une guerre qui semblait inéluctable. Sept ans plus tard, lorsqu'il apparut que la Seconde Guerre mondiale était sur sa fin, la recherche d'un domaine d'activité supplémentaire commença. Pour cette nouvelle orientation de l'entreprise, la direction choisit de développer la production en y incluant les voitures. Elle se prépara à affronter la concurrence dans le boom automobile de l'après-guerre qu'elle entrevoyait. La travail de développement d'un prototype fut confié à l'ingénieur Gunnar Ljungström. Celui-ci n'avait jusque-là dessiné que des avions. Il était assisté de 15 ingénieurs et techniciens issus de nombreuses disciplines. Aucun d'entre eux n'avait construit de voiture auparavant. La légende prétend même qu'ils n'étaient que deux à avoir le permis de conduire. En moins de deux ans, ces passionnés réussirent à transformer leurs compétences dans le domaine de la construction aéronautique en une solide connaissance des automobiles, même s'ils n'avaient manifestement pas renié leurs origines.
La première SAAB fut présentée à la presse et au public le 10 juin 1947. Dotée d'un profil semblable à celui d'une aile d'avion, elle ne ressemblait à aucune autre voiture commercialisée à cette époque.
En 1964, SAAB acquit le fabriquant de camions Scania, et de 1969 à 1996 la compagnie a porté le nom de SAAB-Scania. General Motors a racheté la moitié du capital de SAAB Automobile en 1990, et en a acquis la totalité une décennie plus tard. Le logo de la marque, initialement un avion bimoteur vu de face, est remplacé en 1984, suite à la fusion avec Scania, par un animal mythique, un griffon couronné, le logo de Scania et emblème de sa région d'origine, la Scania.
L'histoire de SAAB est très liée à la sécurité et à l'innovation dans l'automobile. En effet, dès 1962, toutes les SAAB étaient équipées de ceintures de sécurité. SAAB inventa aussi |l'allumage automatique des phares (1969), les pare-chocs auto-réparateurs (1971), le filtre à pollen (1978), les plaquettes de frein sans amiante (1983), l'air conditionné sans CFC (1992), les appuis-têtes anti-coup du lapin (1996), les sièges ventilés (1997)... Autant d'équipements qui sont aujourd'hui devenus standard, mais où SAAB a été précurseur.
Une autre fierté de SAAB est la diffusion de la technologie du moteur turbo, à partir de 1976. Jusque-là, ces moteurs étaient quasiment réservés à la compétition. En 1977, la première SAAB équipée d'un moteur turbo-compressé est commercialisée : la SAAB 99 Turbo. Suivront les SAAB 900 Turbo 16, ainsi que les modèles Aero, qui développent aujourd'hui jusqu'à 250 ch. À noter que toute la gamme SAAB est équipée de moteurs Turbo.

La SAAB 99 :

La Saab 99 est un modèle d'automobile fabriqué par le constructeur suédois SAAB entre 1968 et 1984.

Dessinée par Sixten Sason, elle affichait un Cx de 0,37 et fut déclinée en berline 4 et 5 portes, ainsi qu'en coupé 2 et 3 portes. Présentée à la presse le 22 novembre 1967, elle entra en production à l'automne 1968.[1]

Cette voiture fut la première SAAB à inaugurer le classique moteur « Saab H » de 2 litres, dont plusieurs évolutions seront encore utilisées sur les SAAB 9-3 de première génération. Il s'agissait à l'origine d'une adaptation du moteur Triumph Slant-4, celui qui animait la Dolomite, pourvu d'un carburateur Zenith-Stromberg CD développé pour l'occasion. Triumph ne cessera d'en augmenter la cylindrée, passant de l'originel 1.5 litre au 1.7 litre disponible en version injection électronique dès 1970, jusqu'à 1.85 litre à carburateur ou injection à partir de 1971. SAAB, qui se chargera ensuite personnellement du développement du moteur, la portera définitivement à 2.0 litres en 1972 avec le début des moteurs B. La 99 version turbo commercialisée en 1978 effaçait le 0 à 100 km/h en 8,9 secondes, quand la version à injection se contentait de 11,6 secondes.

Particularité technique : le frein à main agissait sur les roues avant.

Les motorisations :

1.7 à carburateur - 1 709 cm3 - 80 ch (59 kW)
1.7i à injecteur Bosch EFI - 1 709 cm3 - 87 ch (64 kW)
1.85 à carburateur - 1 854 cm3 - 86 ch (63 kW)
1.85i à injecteur Bosch EFI - 1 854 cm3 - 95 ch (70 kW), 103 ch (76 kW)
2.0 à carburateur - 1 985 cm3 - 100 ch (74 kW), 108 ch (79 kW) avec double carburateur
2.0i à injecteur Bosch Jetronic - 1 985 cm3 - 110 ch (81 kW), 95 ch (70 kW)
2.0t - 1 985 cm3 - 143 ch (107 kW)

Les modèles :

EMS : sorti en 1972, l'EMS (Electronic Manual Special) était un modèle sportif disponible uniquement en version 2 portes. Elle bénéficiait d'une suspension renforcée et d'une peinture métallisée argent. Le moteur de 1 985 cm3 délivrait 108 ch et permettait une vitesse maximale de 170 km/h.
SSE : vendu aux États-Unis pour satisfaire la demande alors que l'EMS n'était pas disponible là-bas. La SSE arborait un toit en vinyle noir et proposait une transmission automatique.
X7 : sorti en 1973. Un modèle très basique commercialisé uniquement en Suède et au Danemark.
L : Luxe. Un modèle sorti en 1973 avec le moteur 1.85 litre puis le 2.0l mono carburateur
GL : Grand Luxe, moteur 2.0l avec double carburateur
GLE : Grand Luxe Elegant/Extra, sorti en 1976. La version la mieux dotée avec un moteur à injection, la direction assistée et une transmission automatique.
GLs : Grand Luxe Super. Identique à la GL mais avec un double carburateur lui procurant 108 ch au lieu de 100 ch.
Turbo : sorti en 1978. Avec un moteur de 2.0 litres turbocompressé et une carrosserie 3 portes. Elle était disponible en rouge, argent et noir.
Finlandia : une version limousine de la GLE avec un châssis rallongé de 20 cm sortie en 1977 et commercialisée uniquement en Finlande.



Copyright © 2014. Tous droits réservés "faxydid"Contactez l'auteur à contact@saabclubdefrance.com